La flexibilité sur et en dehors du tapis

Après quelques articles sur les avantages d'être souple et comment le devenir, j'ai réfléchi au phénomène qui se déploie à l'extérieur du tapis lorsque nous pratiquons le yoga de manière régulière.

Lorsque j'ai commencé à pratiquer le yoga en 2013, j'étais attirée par le côté physique de la pratique, le challenge de la chaleur (j’ai commencé au Hot Yoga Prana), en même temps que les challenges de postures loufoques proposées.

Mais de plus en plus que je passais du temps sur mon tapis de yoga, quelque chose a commencé à changer en moi.

J'ai remarqué que les leçons que je tirais de ma pratique régulière avaient un effet domino sur la façon dont je relevais les défis de ma vie quotidienne.

Ce n'est pas pour rien que le yoga est considéré comme plus qu'un simple exercice physique. Bien sûr, le yoga comporte un aspect physique. Nous apprenons des postures qui nous aident à améliorer notre souplesse, notre force, notre équilibre, notre concentration, etc.

Mais ces bienfaits ne sont pas seulement pour notre corps, ils peuvent aussi évoluer par des bienfaits autres que physiques, qui existent en dehors du tapis.

S'engager dans une pratique de yoga, c'est s'engager dans un style de vie ; nous avons l’opportunité d'apprendre des compétences et de les mettre en pratique sur le tapis de yoga. On peut s’arrêter là OU les appliquer à notre vie quotidienne.

Je pense que parfois ça se fait inconsciemment. Les changements s’installent petit à petit. Ce pourquoi, j’ai eu l’impression de me rencontrer une deuxième fois, 1 an après avoir commencé le yoga. Même certaines amies en constataient la différence au niveau des mots que j’utilisais et des décisions que je prenais.

Une des qualités que l’on teste sur le tapis est l’amélioration de notre flexibilité globale qui libère la rigidité et la résistance au changement.

Nous pouvons décider de commencer une pratique de yoga parce que nous avons les jambes ou le dos raides, et après quelques temps et heures de pratique, nous commençons à ressentir un soulagement, un relâchement et de l’espace qui se crée.

Mais pendant que nous travaillons à maîtriser les lunges et les splits, quelque chose se transforme aussi sur le plan mental et émotionnel. Nous devenons plus souples en dehors du tapis également.

Imaginez transformer la tendance d’être rigide dans notre façon de pensée et de concevoir certains concepts par un esprit ouvert à l'essai de nouvelles choses, à la sortie de notre zone de confort, à l'exploration de nouvelles perspectives, et même l'acceptation du fait que les choses ne se déroulent pas comme nous l'avions initialement prévu !! #covid

Au cours des derniers mois, le monde a changé de façon inattendue, tout comme les plans que j'avais soigneusement élaborés, comme les vôtres aussi. Ce fût une autre façon de comprendre à quel point il est important d'être flexible, non seulement physiquement, mais aussi mentalement, afin de pouvoir s'adapter à différentes circonstances et à différents environnements.

Avec de la constance et de la patience dans cette pratique, nous commençons et continuons à remarquer que nous sommes beaucoup plus calmes et tolérants dans des situations qui nous auraient causé du stress auparavant. En confessions avec vous, je ne pense pas que j'aurais aussi "bien" vécu la situation Covid si je ne pratiquais pas le yoga depuis quelques temps. Les outils acquis de cette pratique ont été d'une aide en or !

Notre patience augmentera grandement.

En plus de ralentir, le yoga nous aide à devenir plus patients envers nous-mêmes et les autres. Avec le rythme de vie rapide que nous menons, nous voulons souvent obtenir les choses immédiatement. Nous avons perdu le sens de la patience depuis que nous sommes dépendants des internet, des cellulaires, etc.

Une pratique régulière du yoga nous invite non seulement à ralentir, mais nous apprend aussi à attendre.

La pratique du yoga nous rappelle qu'il faut du temps, des efforts et du dévouement pour atteindre certains objectifs, comme la souplesse.

Par exemple dans la réalisation des nos projets ou de nos objectifs de vie, la réalisation de ces objectifs ne se fait pas du jour au lendemain ; il faut de la patience, de la flexibilité, de l’écoute, de la résilience pour surmonter les étapes qui vous mèneront au but ou à l’intention.

Ce qui poursuit vers l’apprentissage d’être beaucoup moins réactif.

Lorsque nous sommes capables de faire l'expérience de notre discours interne qui ne porte pas de jugement (ou moins qu’avant !), nous constatons que nous réagissons moins forts aux situations ou qu’au lieu de réagir nous répondons à la situation avec un pas de recul nous ayant permis de réguler nos précieuses émotions.

Au yoga, si vous tombez d'une posture d'équilibre, par exemple, au lieu de vous fâcher, vous acceptez l'expérience et vous essayez à nouveau en ayant déjà appris un concept de plus en ayant modifier votre attitude face à l'échec.

De cette façon, le stress diminue de manière considérable.

Les petites choses irritantes nous semblent de moins en moins importantes après avoir pratiqué le yoga pendant un certain temps.

Même s'il y a des contretemps, nous apprenons à ne pas y réagir trop fortement.

Flexibilité, patience, douceur...

Ce ne sont que trois expériences qui se vivent « on and off the mat » parmi tant d’autres.

Qu’est-ce que vous avez appris sur le tapis qui se poursuit dans votre quotidien ?


P.S. Je vous propose ce livre, « Living your yoga » de Judith Lasater en lien avec les apprentissages que l’on acquiert en pratiquant le yoga. (Lien affilié)


#onandoffthemat

0 commentaire